Le village de DOURS a dû se constituer à l'époque de la féodalité. Sa belle position au sommet d'une colline, le désignait pour être le siège d'un château féodal qui s'y est établit avec de hautes tours crénelées, d'où lui est venu par corruption peut-être son nom.

Les maisons des serfs s'y élevaient autour et formèrent probablement le village primitif.

Pendant les guerres de religion il fut la possession du boucher royaliste Montluc et en 1690 le château devint la propriété de la Dame de Massencome , dame de Dours.

Ce château a été maintes fois assiégé et finalement détruit à la révolution.

L'enseignement ne date que de 1825, avant cette époque, il n'existait ni maison d'école , ni instituteur dans la commune.

La commune de Dours possède beaucoup de bois soumis au régime forestier. Ce bois étaient au 16e siècle encore la propriété du seigneur de Dours qui autorisait chaque habitant à prendre du bois pour son usage, moyennant une redevance annuelle d'un sac d'avoine et d'une poule. Les principales essences sont le chêne et le frêne.

Blason : D'Azur au loup passant d'or soutenu d'un annelet cousu de gueules.

Saint patron : Saint Etienne célébré le 3 Août.

Nom occitan (gascon) : Dors.

Sobriquet : « Lous Pataquès » les batailleurs.

Retrouvez une partie de l'histoire du village ici.

dours.jpg